Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
AccueilNous connaîtreNos servicesLa cessionL'acquisitionActualitésRéférencesContact
CTC Finances
CTC Finances
177 boulevard de Strasbourg
76600 Le Havre
Tél 06 16 09 48 39 
Membre du Club des Consultants de l'Estuaire
Club des consultants de l'Estuaire
Découvrez FactoConseils
Votre courtier en affacturage
Facto Conseils
Consultant
Actualités
Voici quelques préconisations utiles et simples à mettre en oeuvre pour réduire vos frais bancaires :

Faire un tableau récapitulatif des frais bancaires par établissement bancaire. 
Attention, certaines banques facturent leurs prestations mensuellement ou trimestriellement (pour les tickets d'agios), en comparant les frais aux volumes d'opérations que vous traitez respectivement avec elles. 

Analyser et comprendre les différents frais bancaires.
Voici un résumé des conditions principalement utilisées : 
  • La facturation de vos agios débiteurs, avec des utilisations d'index très variables selon les banques :
          - Taux de Base Bancaire à 7 % minimum !!! (c'est rare mais on en trouve tout de même), 
          - Taux du Marché Monétaire, 
          - ou encore Euribor... 
L'index a son importance, mais c'est avant tout le niveau de marge pris qui va parfois faire doubler la facturation d'une banque à l'autre

  • La commission de compte. Elle correspond à l'ensemble des flux « débiteurs » enregistrés sur votre compte durant le mois (ou le trimestre), c'est-à-dire l'ensemble des opérations « sortantes », à savoir les virements ou chèques fournisseurs, les virements de salaires, le paiement des charges sociales. Cette commission de mouvement peut aller de 0,25 pour mille pour les grosses PME, à 1, voire 2 pour mille pour les plus petites. Cette commission est souvent très variable d'une banque à l'autre, et mérite à minima une comparaison.

  • Les commissions liées au fonctionnement de vos comptes bancaires, et là c'est un peu nébuleux selon les banques avec notamment :
          - La commission de plus fort découvert (si vous en utilisez),
          - La ou les commissions de dépassement avec des majorations allant parfois multiplier par 2 ou 3 les intérêts calculés, 
          - La commission d'immobilisation, souvent considérée, comme une des plus « punitives » 

  • Les commissions d'abonnement internet ou télétrans, avec des tarifs très variables d'une banque à l'autre, sachant que parfois vous êtes abonnés à des services dont vous n'avez aucun besoin (remise de prélèvements clients, remise d'effets de commerce ...). Ces tarifications sont souvent devenues des postes de charges importants, représentant 1 500 à 2 000 euros par banque.

  • Les différentes facturations sur les opérations traitées au mois le mois (frais de virements, sur effets, sur virements étrangers, les cartes bancaires, ou pour les entreprises utilisant les terminaux de paiement, le taux de commission cartes bancaires (allant de 0,35 à 1,5 % selon les entreprises et les volumes effectués).
Réduire ses frais bancaires